Ensemble, Dialoguons, Bâtissons !
samedi, 28 novembre 2020 23:14
Plus

    Une thèse de doctorat sur les plantations industrielles du Cameroun remporte un prix en France

    Publié le 21.10.2020 à 14h07 par Eugène Shema

    Le travail de Guillaume Vadot, soutenu en Science politique à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, est lauréat du Prix de thèse Afrique et diasporas 2020 du Groupement d’intérêt scientifique (GIS) des études africaines en France

    Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) des études africaines en France –  réseau français de chercheurs et des unités de recherche en Sciences humaines et sociales travaillant sur l’Afrique et ses diasporas – a retenu l’auteur d’une thèse sur les plantations du Cameroun parmi ses deux lauréats du Prix de thèse Afrique et diasporas 2020.

    Le jury du prix a été marqué par Guillaume Vadot, auteur de la thèse en Science politique « Les bras et le ventre. Une sociologie politique des plantations industrielles dans le Cameroun contemporain », soutenue à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne le 13 novembre 2019.

    Dans cette recherche, L’auteur s’intéresse aux “dynamiques de différenciation et de distinction” – genre, ethnie, couleur, capital scolaire, accès à la propriété – au sein de la main d’oeuvre (ouvriers locaux, encadrement local et expatrié) des plantations et l’ordre politique constitué au sein de ces espaces dans l’enjeu de l’accès à l’emploi. Guillaume Vadot a mené son enquête au sein de trois complexes agro-industriels: la Société sucrière du Cameroun (Sosucam) qui exploite des plantations de cannes à sucre dans la région du Centre; Hévéa du Cameroun (Hevecam) qui exploite des plantations dans le Sud; et la Cameroon Development Corporation (CDC) qui est présente dans la région du Sud-Ouest, à travers des plantations de bananes, palmiers à huiles et hévéas pour la production du caoutchouc.

    L’autre travail retenu par le GIS cette année est la thèse en Histoire et Civilisations soutenue par Charlotte Grabli le 21 octobre 2019 à l’École des hautes études en sciences sociales (Ehess) de Paris, sous le thème: “L’urbanité sonore : auditeurs, circulations musicales et imaginaires afro-atlantiques entre la cité de Léopoldville et Sophiatown de 1930 à 1960”

    La remise des prix est prévue le 05 novembre 2020 sur le Campus Condorcet (Aubervilliers, Paris).

    Le Prix de thèse Afrique et diasporas a été créé en 2018, pour être décerné tous les deux ans à deux thèses. 

    Le contenu du Prix est une aide à la publication sous forme d’ouvrage auprès de deux éditeurs: Karthala-Société des Africanistes ou un éditeur universitaire.

    Cet article a été écrit et publié en premier par Journal du Cameroun

    LAISSER UNE RÉPONSE

    SVP, laissez votre commentaire
    SVP, entrez votre nom ici

    *

    code

    536FansAimer
    2SuiveursSuivre
    30SuiveursSuivre

    Assainissement: Le difficile accès des camerounais aux toilettes améliorées

    Sur 25 millions de Camerounais, 8 et demi seulement ont accès à un assainissement liquide ou à des toilettes améliorées. Le constat établi par...

    Mairie de Galim: Les frais de location des véhicules et divers ont coûté 27 millions

    Lors de la tenue du dernier conseil municipal le 18 juillet 2020 à Galim en présence du préfet des Bamboutos Budu Ewango Ernest et...

    Assemblée Nationale: Plaidoyer des Parlementaires vis à vis des actes d’état-civil

    Les députés se sont concertés durant la dernière session ordinaire de l’année sur la question le 16 Novembre 2020. En cause l’introduction de débats...
    X
    We beg you, STAY!
    If you leave, a kitten in Cameroon will die... 😹

    Thanks to stay and build The New Cameroon, our beloved country!