Ensemble, Dialoguons, Bâtissons !
samedi, 28 novembre 2020 23:05
Plus

    L’écrivaine camerounaise Hemley Boum lauréate du Prix Ahmadou Kourouma 2020

    Publié le 02.11.2020 à 14h24 par JournalduCameroun.com

    Le prix littéraire a été remis au Salon du livre de Genève pour le roman “Les jours viennent et passent”, publié aux éditions françaises Gallimard

    L’œuvre “Les jours viennent et passent” de la romancière camerounaise Hemley Boum a été retenue pour le Prix Ahmadou Kourouma 2020

    Le prix littéraire a été attribué le 30 octobre au Salon du livre de Genève (Suisse). 

    Le prix Ahmadou Kourouma est décerné chaque année au Salon du livre de Genève, en hommage au romancier ivoirien – auteur des Soleils des indépendances – disparu en décembre 2003. 

    Doté de la somme de 5000 francs suisses (3 millions de F CFA), le Prix, d’après ses organisateurs, “récompense un auteur d’expression française, africain ou d’origine africaine de l’Afrique subsaharienne, pour un ouvrage de fiction – roman, récit ou nouvelles – dont l’esprit d’indépendance, de lucidité et de clairvoyance s’inscrit dans le droit fil de l’héritage légué par Ahmadou Kourouma.”

    Dans le roman Les jours viennent et passent (Gallimard, octobre 2019), la native de Douala (Littoral – Cameroun) s’intéresse aux destins de femmes déchirées par l’histoire de leurs pays (le Cameroun) et de leur terre d’exil (la France ici). 

    Lauréate du Grand prix littéraire d’Afrique noire 2015 de l’association des écrivains de langue française (Adelf) avec Les Maquisards (La Cheminante, 2015), Hemley Boum a déjà à son actif quatre ouvrages, parmi lesquels Si d’aimer (La Cheminante, 2012) – Prix Ivoire pour la littérature africaine d’expression française 2013,  Le clan des femmes (L’harmattan, 2010), Les Maquisards et Les jours viennent et passent

    La Salon du livre de Genève s’est tenu cette année du 28 octobre au 1er novembre.

    Hemley Boum succède à l’écrivain franco-sénégalais David Diop, lauréat du Prix Ahmadou Kourouma 2019 avec le roman Frère d’âme (Seuil, 2018) sur les tirailleurs sénégalais.

    Cet article a été écrit et publié en premier par Journal du Cameroun

    LAISSER UNE RÉPONSE

    SVP, laissez votre commentaire
    SVP, entrez votre nom ici

    *

    code

    536FansAimer
    2SuiveursSuivre
    30SuiveursSuivre

    Assainissement: Le difficile accès des camerounais aux toilettes améliorées

    Sur 25 millions de Camerounais, 8 et demi seulement ont accès à un assainissement liquide ou à des toilettes améliorées. Le constat établi par...

    Mairie de Galim: Les frais de location des véhicules et divers ont coûté 27 millions

    Lors de la tenue du dernier conseil municipal le 18 juillet 2020 à Galim en présence du préfet des Bamboutos Budu Ewango Ernest et...

    Assemblée Nationale: Plaidoyer des Parlementaires vis à vis des actes d’état-civil

    Les députés se sont concertés durant la dernière session ordinaire de l’année sur la question le 16 Novembre 2020. En cause l’introduction de débats...
    X
    We beg you, STAY!
    If you leave, a kitten in Cameroon will die... 😹

    Thanks to stay and build The New Cameroon, our beloved country!