Le GTTC forme les transporteurs sur le contrat de transports routier et les assurances des marchandises

Le GTTC forme les transporteurs sur le contrat de transports routier et les assurances des marchandises
Formation des transporteurs par le GTTC sur l’importance des contrats de transport

Selon le Groupement des Transporteurs Terrestres du Cameroun (GTTC), 90% des négociations entre transporteurs et clients pour le transport des marchandises se font sans contrat. Ce fonctionnement sans base contractuelle légale génère des contentieux qui plombent l’activité.

Pour MBIDA NDOUMBE, Secrétaire général de ce groupement patronal, l’activité contentieuse dans le secteur du transport des marchandises est encore plus critique, lorsque, ajoute-t-il, « les types de police d’assurance que nous contractons pour les marchandises ou pour le véhicule ne sont généralement pas conformes ».

Faible niveau d’études des transporteurs, méconnaissance de l’importance du contrat de transport, incapacité pour certains acteurs de lire et de comprendre les polices d’assurances…sont quelques-unes des raisons qui justifient cette situation.

Pour ramener la sérénité dans les relations entre les opérateurs et les clients, le GTTC a organisé ce 16 novembre, un séminaire atelier sur le thème : « les enjeux et les avantages du contrat de transports routier de marchandises, des assurances marchandises, et du recours à l’arbitrage en cas de contentieux ».

Pendant une demi-journée, les acteurs ont reçu des formations initiales sur la maîtrise de la notion de contrats de transport, du contrat d’assurances, mais aussi la plus-value du contrat de transport dans l’accompagnement ou l’atteinte des objectifs des administrations publiques.

Cinq modules ont meublé les travaux de cet atelier. Les formations ont notamment été dispensées par KPOUMIE Joseph, Expert-Consultant Douane et Commerce International, et le Professeur Zambo Zambo.

Cet article a été écrit et publié en premier par Bougna

«Avec les embouteillages, j’ai pris la moto » : Emmanuel Eseme raconte son calvaire au Championnat d’Afrique d’Athlétisme

«Avec les embouteillages, j’ai pris la moto » : Emmanuel Eseme raconte son calvaire au Championnat d’Afrique d’Athlétisme

Le Championnat d'Afrique d'Athlétisme, qui se tient actuellement à Douala au Cameroun, est en pleine crise organisationnelle. Les épreuves sont ponctuées de problèmes de programmation et de retards, ce qui a causé beaucoup d'ennuis à certains athlètes. L'un d'entre...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invalid model provided!