Le feu qui couve sous la cendre : Cavaye Yegue Djibril prononce la paix entre FECAFOOT et MINSEP

Le feu qui couve sous la cendre : Cavaye Yegue Djibril prononce la paix entre FECAFOOT et MINSEP

Le président de l’Assemblée Nationale du Cameroun, Cavaye Yegue Djibril émet un message de paix et d’unité en annonçant une « accalmie » dans le conflit entre la FECAFOOT et le MINSEP concernant les membres de l’encadrement technique et administratif des Lions Indomptables. Le PAM espère que la raison prévaudra et que la sérénité sera bientôt totale pour les joueurs et les dirigeants. Il considère le football comme un ferment d’unité, de fraternité et de vivre ensemble et encourage les Lions Indomptables à poursuivre leur victoire.

« Au moment où les rideaux retombent sur nos travaux, qu’il me soit permis de constater avec vous, comme une certaine accalmie dans ce que les uns et les autres ont appelé le bras de fer Gouvernement / Fédération Camerounaise de Football, la FECAFOOT. Un conflit né, croyons-nous savoir, de la désignation du staff, devant présidé aux destinées techniques de notre onze national, les Lions Indomptables du Cameroun. Je voudrais croire que cette accalmie n’est pas trompeuse, comme ce feu qui couve sous la cendre. Aussi ai-je grand espoir, que la raison est en train de prévaloir et que la sérénité sera bientôt totale autant dans les rangs des joueurs eux-mêmes que dans ceux des dirigeants qu’ils soient techniques, administratifs ou gouvernementaux. Je ne crois pas me tromper en affirmant que, comme les autres disciplines, le football est un ferment, un ferment de l’unité, de la fraternité et du vivre ensemble. Il a pour vocation, affirmons-nous encore, de rassembler et non de diviser. Toutes nos félicitations et nos encouragements aux Lions Indomptables du football. Allez les lions ! Que la victoire soit toujours avec vous »

Cet article a été écrit et publié en premier par 237 ACTU

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Le village Nkolmetet s’est réveillé dans la colère ce 17 mai 2024. Barricades doublés de pneus incendiés en pleine chassée, sur la route reliant Yaoundé à la ville de Mbalmayo. A l’origine, le décès « par balle » d’un chasseur nommé Zang, et plus connu dans la contrée...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invalid model provided!