Kanguka, le Kangourou : Des livres et des billes

Kanguka, le Kangourou : Des livres et des billes
Kanguka, le Kangourou : Des livres et des billes

Sur la première image, vous avez deux des drogues les plus puissantes d’Afrique réunies en un seul lieu : le foot et la religion. Il ne manquerait plus qu’un camion de bière, + des femmes qui twerkent, et vous obtenez les Quatre Fantastiques ; le Quatuor gagnant ; les 4 choses sans lesquelles la vie chez nous serait dépourvue de sens.

Mais fort heureusement, puisque Dieu nous aime et que nos dirigeants nous aiment, ces 4 clés du Bonheur sont disponibles à volonté, en tout temps et en tout lieu. Voilà pourquoi, comme le dit tout le monde autour de vous, et comme vous le constatez vous-mêmes, « le pays est beau » !

  • L’Éternel est mon berger, je ne manquerai de rien.
  • Augmentez le prix, on va toujours boire.
  • Voici alors la Bosse.
  • Et on a tapé l’île Maurice.

Que veut le peuple ?

VIENS, ET SUIS-MOI

Il y a 24 heures à peine, j’ignorais totalement qui est Kanguka ; aujourd’hui, je découvre que, malgré les soucis de connexion et le fait qu’ils se plaignent sans cesse de n’avoir « pas assez de mégas » pour suivre telle ou telle émission en ligne, les Camerounais sont hyper connectés à ce mystérieux personnage venu des Grands Lacs. Au départ, mon premier réflexe a été de me dire : « Kanguka est un Kangourou, c’est-à-dire un « gourou » suivi par des « cancres » ». Mais finalement, il n’en est rien. Ce n’est ni un escroc, ni un charlatan. C’est juste un homme qui entend répondre à un besoin qu’il a observé au sein des peuples africains de ces deux derniers siècles : le « besoin de miracle dans ma vie ».

Et en bon attaquant de pointe, il se contente de saisir l’occasion et de proposer ses services. Si quelqu’un prétend avoir le WhatsApp personnel de l’apôtre Paul, tout dépend du fait que vous y croyiez ou non. Et si vous y croyez, cela devient une vérité pour vous, et peut-être même qu’à tout hasard, ses invocations vous guériront de vos maladies, par simple effet placebo (c’est-à-dire la croyance en l’efficacité d’un remède qui, est réalité, n’est qu’un leurre). Et finalement, c’est tout ce qui compte : guérir.

À chacun sa chance… et à chacun son miracle.

Il en est de même pour le football ; il répond à un simple besoin d’évasion et de divertissement, commun à tous les peuples. Ce n’est donc pas une mauvaise chose en soi. L’Allemagne et la France, les deux plus puissantes économies européennes, sont elles-mêmes de grandes nations de football. Le pape François s’est rendu au stade vélodrome à Marseille il y a un mois, et l’effervescence fut tout aussi colossale. Un fait d’autant plus surprenant que Marseille est en principe une ville « musulmane ».

Le problème semble donc être ailleurs.

Mais où ?

LE CHEVALIER DE LA BALANCE

L’Univers fonctionne selon une logique d’équilibre : le jour compte 12 heures, et la nuit aussi. Dans les Pôles Nord et Sud, la saison très froide (hiver) est compensée par une saison très chaude (été), et par des saisons intermédiaires de même intensité (automne et printemps). D’ailleurs, si la Terre, la Lune, le Soleil et les étoiles ont une forme ronde, c’est parce que tous leurs points sont attirés avec la même force par le centre, tout en subissant une pression équivalente vers l’extérieur. L’attraction et la pression se compensent, et on dit alors que le Soleil, la Lune, la Terre etc… sont en « équilibre hydrostatique ».

Même votre corps est divisé en deux parties égales. Il suffit de vous pointer devant un miroir et c’est flagrant !

Cela signifie donc que ce qui nuit à l’Afrique, ce n’est pas sa passion pour ses Quatre Fantastiques, mais son addiction démesurée. Une fois sortis de l’école, la Bible devient notamment le seul livre dont les Africains continuent d’étudier le contenu. Ce qui crée un déséquilibre cosmique, car l’endoctrinement messianique n’est plus compensé par la force contraire de la créativité technique et littéraire, et par la réappropriation historique. Or, il est vital de partager la même passion pour d’autres loisirs (innovation, challenges d’écriture, tournois de robotique etc…) que pour le ballon, l’éthanol, la Bosse et l’Alléluia.

Autrement dit, tant qu’une conférence sur le miracle technologique de Singapour et de la Corée du sud attire autant de monde que cette conférence métaphysique sur les miracles divins, il ne devrait pas y avoir le moindre souci.

Est-ce que cela est-il possible ?

EN BREF :

Et est-ce que tu es au courant de mon livre intitulé « Le village d’Ining », qui sort ce 25 novembre 2023 sur Amazon ? C’est un récit sulfureux autour d’un jeune homme qu’on a précisément baptisé « Ining », c’est-à-dire « la Vie » (un peu comme l’autre, tiens). Je veux que ce roman d’aventure remplace la sempiternelle histoire du Père Noël dans les ménages africains pour les fêtes de fin d’année, car il apporte un vent de fraîcheur, avec une avalanche de rebondissements et de mystères propres à notre peuple. Le récit baigne en effet dans un suspense permanent, qui vous forcera à aller jusqu’au bout de votre lecture. C’est un pari !

Le livre sera disponible en version papier, mais aussi en version électronique. Il pourra donc aussi être lu en ligne, immédiatement après l’acquisition.

Voilà ma propre méthode Kanguka. Ma propre offre à la fois spirituelle et physique, et dont les effets seront, ma foi, beaucoup plus visibles à court terme.

EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED

( Je sais que l’engouement sera meilleur, et que la mobilisation pour l’obtenir 10 fois supérieure à l’affluence observée hier à Japoma.

Car le retour à la Source est le commencement de la sagesse

Cet article a été écrit et publié en premier par 237 ACTU

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Le village Nkolmetet s’est réveillé dans la colère ce 17 mai 2024. Barricades doublés de pneus incendiés en pleine chassée, sur la route reliant Yaoundé à la ville de Mbalmayo. A l’origine, le décès « par balle » d’un chasseur nommé Zang, et plus connu dans la contrée...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invalid model provided!