Ensemble, Dialoguons, Bâtissons !
dimanche, 29 novembre 2020 00:28
Plus

    Gouvernance des risques d’Inondations: Un atelier ouvert à Yaoundé

    Sous la coordination de la SOGEFI, avec l’appui du MINHDU, de l’association CVUC, une formation sur l’équation des inondations en milieu urbain a été lancée le 19 Octobre 2020. De nombreux partenaires techniques réfléchissent aux enjeux de cette problématique jusqu’au 4 novembre, au siège du Programme National de formation aux métiers de la Ville (PNFMV).

    L’objectif général du projet est de contribuer à l’amélioration de la résilience au changement
    climatique et aux catastrophes dans certaines villes du Cameroun en renforçant les capacités des
    universitaires, des professionnels et des institutions gouvernementales à planifier le développement
    urbain. La formation vise également l’intégration des informations climatiques et des risques ainsi que des concepts
    résilients dans la planification urbaine et les projets de développement.

    1- Modélisation et Gouvernance des risques d’inondation dans le contexte urbain

    Après le Mot de Bienvenue de Mme BONDJE de la Banque Mondiale, précédée d’une présentation des curucula par W. Frank Sob de SOGEFI. Trois premières étapes seront au cœur de cet acte 1, entre analyse des risques et adaptation aux nouveaux enjeux urbains, la modélisation technique par les ingénieurs qui sont nécessaires pour mener des opérations urbaines, et enfin la question des défis urbains sous le prisme de la ville résiliente.

    Lire aussi: https://www.villesetcommunes.info/actu-cameroun/douala-cauchemar-inondations-de-retour/

    En prime pour détailler le sujet, pour l’exercice, la catastrophe du Lac Nyos en 1986 n’a toujours pas de cause précise connue, qui a fait 1746 victimes. Dans le cas du tsunami, le Cameroun est exposé à des risques évalués à 2% globalement, dont l’origine se porte parfois sur la remontée du niveau des mers. Un inventaire est nécessaire afin d’actualiser les données et accélérer le processus de prise de décisions, que ce soit pour des glissements de terrain, éboulements, chute de terre et dangers pereins.

    Les spécificités des risques urbains

    Cela va de la complexité du système, ou encore les bulles de vulnérabilité du côté  sociologique, ou encore naturelles.

    2-Introduction à la modélisation en matière de risques

    Clarifications sur la définition du « modèle », pris sous le sens de l’analyse logique, dans le domaine des mathématiques, ou mieux encore les disciplines liées à la physique et l’informatique, pour être plus récent, couplé à un bref rappel historique. Ce sont des outils d’aide à la décision.

    Lire aussi: ODD11 Comprendre le concept des villes durables

    Spécificités liés au modèle scientifique, cela peut faire référence aux expériences, aux recherches.

    En ce qui concerne les dangers normés, les modélisations hydrauliques et hydrologiques sont nécessaires pour connaitre toutes les variantes en matière d’inondations. On peut avoir l’intensité du phénomène, l’environnement, le comportement socio-économique. Autre point important, la définition de la vulnérabilité (cela se fait en 12 points selon le type de thème)

    Lire aussi: L’Etat Kenya réagit face aux inondations

     Des types de données nécessaires à la modélisation

    Récolte sur le terrain pour connaitre la pente et les informations connexes (LIDAR), le détaillé lui fait appel à la photogrammétrie (utilisation des drones), le climat également pour les pluies (RADAR dans les aéroports par exemple), les pluviographes et données spatiales. Des exemples sur la cartographie des territoires notamment à Yaoundé 5, et d’autres CT.

     Exemple du suivi dans la ville de Ngaoundéré

    Dans le cadre du projet « Open Cities Africa » mis en lumière dans 16 pays d’Afrique centrale. Il s’agissait de la collecte des données spatiales dans le but de faire de la prévention, la gestion de crise, l’information, la protection en ce qui concerne les secteurs à risque hydrologiques et géomorphologiques. Afin de contrer les menaces liées aux changements climatiques, des groupes de travail sont réguliers entre les autorités municipales et les populations pour des actions concrètes. Des phases pratiques ont été au menu, suivi d’échanges interactifs sur l’identification des acteurs et des dangers qui surviennent en contexte urbain avec les participants pour ces deux premières journées de formation.

    Lire aussi: Marie Claude Drouin du RNF appelle les maires vers un plaidoyer plus fort

    Cet article a été écrit et publié en premier par Villes et Communes

    LAISSER UNE RÉPONSE

    SVP, laissez votre commentaire
    SVP, entrez votre nom ici

    *

    code

    536FansAimer
    2SuiveursSuivre
    30SuiveursSuivre

    Assainissement: Le difficile accès des camerounais aux toilettes améliorées

    Sur 25 millions de Camerounais, 8 et demi seulement ont accès à un assainissement liquide ou à des toilettes améliorées. Le constat établi par...

    Mairie de Galim: Les frais de location des véhicules et divers ont coûté 27 millions

    Lors de la tenue du dernier conseil municipal le 18 juillet 2020 à Galim en présence du préfet des Bamboutos Budu Ewango Ernest et...

    Assemblée Nationale: Plaidoyer des Parlementaires vis à vis des actes d’état-civil

    Les députés se sont concertés durant la dernière session ordinaire de l’année sur la question le 16 Novembre 2020. En cause l’introduction de débats...
    X
    We beg you, STAY!
    If you leave, a kitten in Cameroon will die... 😹

    Thanks to stay and build The New Cameroon, our beloved country!