Finances publiques. La caisse de dépôts a ses premiers dirigeants – News du Cameroun

Finances publiques. La caisse de dépôts a ses premiers dirigeants – News du <b>Cameroun</b>
Cameroun" decoding="async" loading="lazy" data-lazy-src="https://www.newsducamer.com/wp-content/uploads/2023/01/La-caisse-de-depots-a-ses-premiers-dirigeants.jpg?is-pending-load=1" srcset="data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7" />

La structure devient ainsi opérationnelle depuis sa création il y a 15 ans.

Le Cameroun aura désormais une Caisse de dépôts et de consignation(CDC) fonctionnelle.  Le Président de la République, a nommé le 20 janvier dernier, les personnes chargées de diriger cette structure attendue depuis plus de 10 ans. Richard Evina Obam, l’actuel directeur général  de la Caisse Autonome d’Amortissement occupera la fonction de DG. Moh Tangongho Sylvester, Directeur Général du Trésor au ministère des Finances sera le Président du Conseil d’Administration.  L’institution prend ainsi corps après la visite en novembre dernier, à Yaoundé, des membres de la délégation internationale du Forum des caisses de dépôt et de consignation. C’est à cette occasion que le gouvernement avait annoncé  l’accélération de son processus d’opérationnalisation.

La caisse de dépôts et de consignations a été créée par la loi du 14 avril 2008. Sa création avait été motivée par le fait que le secteur public se présentait comme le principal pourvoyeur du secteur bancaire.  La structure devrait donc désormais capter une partie des ressources de l’Etat jusqu’ici détenues par les banques. Il s’agit notamment des ressources provenant de l’épargne règlementée, des dépôts des notaires ou des professions juridiques, des consignations administratives et de cautionnements, des fonds des caisses nationales d’épargne ou de caisses de sécurité sociale, des fonds de retraite et des régimes de retraite, des fonds d’assurance et de garantie. En d’autres termes, c’est dans cette structure qu’iront  par exemple les frais d’achats d’un terrain qui étaient jusqu’ici orientés vers des comptes bancaires créés par les notaires. Il en sera de même pour la consignation payée au greffe pour l’enrôlement d’une affaire en justice ou encore de la caution déposée pour soumissionner à un marché public.

 Comme une institution financière, la caisse devra disposer des ressources de long terme qu’elle peut transformer en investissements pour les projets d’intérêt général comme  la construction des routes, des hôpitaux etc. La loi prévoit également que les ressources oisives du système bancaire soient transférées dans les caisses de dépôts.  L’équipe dirigeante  conduite par Richard Evina Obam et Moh Tangongho Sylvester est donc appelée à opérer pour le transfert de ces ressources vers la caisse des dépôts. Les deux hommes sont bien connus de la place publique. Le premier pour ses nombreuses prises de parole sur le service de la dette du Cameroun  et le second sur les activités du trésor public.

– Publicité –

Cet article a été écrit et publié en premier dans la rubrique Décentralisation de ce média camerounais de référence

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *