Emmanuel Eseme est au Cameroun

Emmanuel Eseme est au Cameroun
Emmanuel Eseme est au Cameroun

Le sprinteur camerounais le plus rapide du pays est arrivé hier autour de 11h45, via l’aéroport international de Douala.

C’était l’’une des arrivées les plus attendus en marge des 23èmes Championnats d’Afrique d’athlétisme seniors 2024. Il s’agit de celle d’Emmanuel Eseme. Le Camerounais le plus rapide est au Cameroun. Il est arrivé hier, 17 juin 2024 via l’aéroport international de Douala. C’était autour de 11h45. Il a reçu un accueil chaleureux de la part des dirigeants de la Fédération camerounaise d’athlétisme (Fca). Charles Kouoh Kotte, le secrétaire général de la Fca accompagné du chef de département des finances ont fait le déplacement pour accueillir de la plus belle des manières Emmanuel Eseme qui va participer à ces Championnats d’Afrique d’athlétisme senior. « C’est un honneur pour nous d’accueillir ces Championnats d’Afrique d’athlétisme senior. Vu que nous sommes à la maison, je compte me donner à fond. Je me sens très bien. Je suis là pour exécuter mes courses. Je m’entraine pour ces genres de compétition », a réagi Emmanuel Eseme. Le coureur camerounais est très attendu à ces Championnats d’Afrique d’athlétisme senior. Surtout dans les épreuves de 100 et 200 mètres messieurs.

Le bal des arrivées

À date, les pays déjà présents sur le sol camerounais sont la Zambie, première délégation à fouler le sol du Cameroun. Aussi, les Algériens ont également pris leurs quartiers en marges de cette compétition internationale qui va se tenir à Douala au Cameroun du 21 au 26 juin 2024. Ça sera au stade de Japoma en lieu et place du stade omnisport de Bépanda comme initialement prévu.

Moustapha Oumarou Djidjioua

Vues : 213

la rédaction

Cet article a été écrit et publié en premier par Le Jour

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Le village Nkolmetet s’est réveillé dans la colère ce 17 mai 2024. Barricades doublés de pneus incendiés en pleine chassée, sur la route reliant Yaoundé à la ville de Mbalmayo. A l’origine, le décès « par balle » d’un chasseur nommé Zang, et plus connu dans la contrée...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invalid model provided!