Ecole militaire interarmées : Roger Nang Zengue aux commandes

Ecole militaire interarmées : Roger Nang Zengue aux commandes
Ecole militaire interarmées : Roger Nang Zengue aux commandes

Ecole militaire interarmées : Roger Nang Zengue aux commandes

Le nouveau commandant de cet établissement sous-régional a été installé vendredi dernier par le général de division Philippe Mpay.

« Au nom du président de la République, vous reconnaîtrez désormais le colonel comme votre commandant de l’Emia ». Il était un plus de 9 h, le vendredi 8 avril dernier, lorsque le commandant des Ecoles et Centres d’instruction interarmées, a prononcé ces mots. C’était, à la cour d’honneur de l’Ecole militaire interarmées (Emia). Quelques minutes après, le général de division, Philippe Mpay a achevé le rituel militaire avec « Mon colonel, prenez le commandement ! » Ceci, devant un parterre d’officiers supérieurs de l’armée, des invités de marque et plusieurs membres de la famille du promu. Le nouveau commandant de l’EMIA, après avoir remercié le haut commandement pour la confiance placée en lui, a ainsi pris l’engagement de donner le meilleur de lui-même. De même, a déclaré inscrire son action à la tête de cette prestigieuse école « dans la continuité de l’excellence, à travers la formation d’officiers aptes et dignes aux défis et réalités sécuritaires actuels du pays ». Puis, en signe de prise effective du commandement, il a passé en revue les troupes placées sous son commandement. La cérémonie d’installation a été couronnée par un défilé, comme pour donner à l’événement toute sa solennité militaire.
Roger Nang Zengue a été nommé comme 23e commandant de l’Emia, le 30 mars…

Cet article a été écrit et publié en premier par Cameroon Tribune

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Le village Nkolmetet s’est réveillé dans la colère ce 17 mai 2024. Barricades doublés de pneus incendiés en pleine chassée, sur la route reliant Yaoundé à la ville de Mbalmayo. A l’origine, le décès « par balle » d’un chasseur nommé Zang, et plus connu dans la contrée...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invalid model provided!