Ensemble, Dialoguons, Bâtissons !
lundi, 27 septembre 2021 13:13
Plus

    Grand dialogue national : le retour à la normale pour les ex-combattants est possible

    Grand dialogue national : le retour à la normale pour les ex-combattants est possible

    Au regard des atrocités commises, les experts en Sciences de l’éducation et en Psychologie sociale s’accordent à soutenir qu’une cohabitation est envisageable entre les populations et les ex-combattants grâce au pardon et à la sensibilisation.

    Faire en sorte que les ex-combattants puissent redevenir des citoyens à part entière. Les participants au Grand dialogue national l’ont appelé de tout leur vœu. Seulement, ce processus de retour à la vie normale nécessite l’implication de tous les acteurs de la société. Donc, le gouvernement qui a déjà pris beaucoup de mesures en vue de leur insertion sociale, les autorités religieuses et traditionnelles, ainsi que la société civile.

    Au terme des échanges du Grand dialogue national, le 4 octobre 2019 au Palais des congrès de Yaoundé, les membres de la commission Désarmement, Démobilisation et Réinsertion des ex-Combattants, ont appelé eux aussi, à une synergie d’actions. Tant il s’agit d’une réadaptation intégrale de ceux qui semblent avoir été détournés du droit chemin.

    Ex Combattants sécessionnistes
    Des Ex Combattants sécessionnistes du NOSO au Grand Dialogue National à Yaoundé

    L’expérience qui vient de l’Extrême-Nord

    Dans cette région, la méthode de sensibilisation de proximité a été mise en relief pour l’acceptation des ex-combattants par les populations locales. Il s’agissait sur le plan sociologique de :
    – se rapprocher des familles des ex-combattants pour comprendre leurs rapports avec les jeunes enrôlés par Boko Haram,
    – remonter la vie de l’enfance et de l’adolescence de ces ex-combattants pour mieux cerner leur motivation,
    – se renseigner sur leur compagnie et mode de vie dans leurs localités respectives,
    – s’appuyer sur les chefs traditionnels et les autorités religieuses afin de convaincre les familles des ex-combattants sur les opportunités d’une nouvelle vie grâce à l’appui économique du gouvernement.
    En effet, ces questionnements ont permis de ressortir des difficultés d’insertion socioéconomique et de proposer des solutions adaptées à leurs préoccupations.

    Selon Dr. Déli Tizé Téri, anthropologue ayant travaillé sur le sujet pour le compte de l’ONU dans l’Extrême-Nord, « c’est une approche qui a porté des fruits. Cela peut être expérimentée dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest », suggère-t-il. Pour cet enseignant-chercheur, le pardon et une large sensibilisation peut convaincre les populations à faire-fi du triste souvenir des exactions.

    Par @Dieudonné Zra , CRTV

    536FansAimer
    0SuiveursSuivre
    34SuiveursSuivre

    🔴 Sur STV 2, “Journal Télévisé Bilingue du 25 septembre 2021 sur STV”

    #stvcameroon Cette vidéo est un contenu de la chaîne Youtube de STV 2

    🔴 Sur STV 2, “WOMEN’S AFROBASKET CAMEROON 2021 ON STV WITH Christian WOME”

    #stvcameroon Cette vidéo est un contenu de la chaîne Youtube de STV 2

    🔴 Regardez le “20H BILINGUE DU SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021 – ÉQUINOXE TV”

    20H BILINGUE DU SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021 - ÉQUINOXE TV #20hbilingue #équinoxetv #audelàdelimagenousrendonscompte Cette vidéo est un contenu de la chaîne YouTube d'EQUINOXE TV
    X
    We beg you, STAY!
    If you leave, a kitten in Cameroon will die... 😹

    Thanks to stay and build The New Cameroon, our beloved country!