Cameroun : des hommes armés tuent quatre employés de la société Pamol

Cameroun : des hommes armés tuent quatre employés de la société Pamol

Le carnage s’est produit le dimanche 17 septembre 2023 au sein de la compagnie agro-industrielle Pamol Plantation Plc dans l’arrondissement d’Ekondo Titi.

Quatre employés de la société industrielle Pamol ont trouvé la mort à Ekondo Titi, département du Ndian, région du Sud-Ouest. Ils ont été tués dans une attaque perpétrée par des hommes armés le week-end dernier, informe le quotidien The Guardian Post dans sa parution du 19 septembre 2023. Selon le journal, l’information est parvenue au public par le biais d’une communication du directeur de la société, Solomon Mbile Tapea, en date du 18 septembre dernier.

A la lecture de ce communiqué, il apparaît que dans la soirée du dimanche 17 septembre aux environs de 22h, un groupe de personnes armées et non identifiées a fait intrusion dans les camps I et IV de Pamol Lobe Estate, tuant quatre personnes. Les personnes tuées sont : Foin Ernest ; son fils Foin Marcel ; Tiah Rita et Sakwe Olga, des épouses respectives d’un travailleur à Lobe Mill et d’un autre travailleur retraité, précise le journal.

Dans cette région comme dans la région du Nord-Ouest voisine, les groupes séparatistes sévissent depuis 2016. Exerçant en bandes armées qui s’opposent à l’Etat du Cameroun et à son armée, ils prennent les populations civiles pour cibles. Les employés des entreprises locales, les fonctionnaires en service dans ces deux régions, les parents, les élèves ou les enseignants qui bravent les villes mortes ou l’interdiction d’ouverture des écoles sont pris pour cible.

Cet article a été publié sur JournalDuCameroun.com

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Le village Nkolmetet s’est réveillé dans la colère ce 17 mai 2024. Barricades doublés de pneus incendiés en pleine chassée, sur la route reliant Yaoundé à la ville de Mbalmayo. A l’origine, le décès « par balle » d’un chasseur nommé Zang, et plus connu dans la contrée...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invalid model provided!