Cameroun-BAD : Le Document de stratégie pays 2023-2030 en perspective

Cameroun-BAD : Le Document de stratégie pays 2023-2030 en perspective
Cameroun-BAD : Le Document de stratégie pays 2023-2030 en perspective

Les priorités de ce nouveau cadre de coopération ont été définies au cours du dialogue de
haut niveau tenu du 21 au 23 septembre 2022 à Yaoundé.

A quelques mois de la fin de la mise en œuvre du Document de stratégie pays (DSP) 2015- 2022, le Cameroun et la Banque Africaine de développement (BAD) projettent déjà la réalisation du DSP pour la période 2023-2030. Les bases de ce nouveau cadre de coopération ont été définies du 21 au 23 septembre dernier au cours du dialogue de haut niveau coprésidé par le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey et le directeur général de la BAD pour l’Afrique centrale, Serge N’guessan. Ont également pris part à cette rencontre, le ministre délégué à la présidence chargé des Marchés publics, Ibrahim Talba Mala, le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Gabriel Mbairobé, le ministre de l’Habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtes ainsi que le ministre de la Promotion de la femme et de la famille, Marie Thérese Abena Ondoa.

Ainsi, pour une meilleure implémentation de la stratégie à venir, le ministre de l’Economie a souhaité qu’elle soit en parfaite cohérence avec les orientations de la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND-30). De l’avis d’Alamine Ousmane Mey, les priorités à inscrire dans le prochain DSP devraient être adossées à la SND-30. Il convient de préciser que le DSP 2015- 2022 qui s’achève, a connu quelques difficultés lors de la mise en œuvre. Car, même si l’exécution des projets du portefeuille de la BAD est jugée satisfaisante avec une note de 2,95 sur une échelle de 1 à 4, il y a des points qui méritent une attention particulière. Notamment, les lenteurs dans la passation des marchés, les retards dans la signature des accords de prêt et la non-disponibilité à temps des ressources de contrepartie. « Nous devons résoudre ces problèmes pour nous permettre d’être encore plus performants. Les populations attendent de ces ressources engagées un impact dans leurs vies. La BAD a des projets dans plusieurs secteurs, mais, ces projets prennent encore trop de temps à être exécutés », a souligné Serge N’Guessan.

En rappel, le portefeuille de la BAD au Cameroun s’élève à 1302 milliards de Fcfa, pour une vingtaine d’opérations dans les secteurs des transports (51,6%), énergie (25,4%), agriculture, élevage et pêche (11,8%), gouvernance (4%), la finance (3,4%), eau et assainissement (1,9%), environnement (1,8%). Un volume appelé à se renforcer à court terme, avec la signature dans les prochains jours de deux nouvelles conventions. L’une de 75 millions d’euros, soit environ 53 milliards de Fcfa au titre de l’appui budgétaire pour cette année, et l’autre de 41 milliards de Fcfa pour l’année prochaine.

Cet article a été écrit et publié en premier par Le Financier d’Afrique

🇨🇲 Les adieux du Haut-Commissaire du Canada au Cameroun

🇨🇲 Les adieux du Haut-Commissaire du Canada au Cameroun

Après trois ans passés au Cameroun, Monsieur Richard Bale, Haut-Commissaire du Canada, a été reçu en audience par le Président Paul BIYA au Palais de l’Unité, le vendredi, 18 novembre 2022. Cette ultime audience a donné l’occasion au Chef de l’Etat  camerounais et au...

Bible: un outil de développement de l’Afrique?

Bible: un outil de développement de l’Afrique?

Ce texte sacré est mis en exergue chaque année le 24 novembre, lors de la journée internationale de la bible dans le but d’en encourager la lecture. Il serait en effet de nos jours, le livre le plus vendu de l’histoire, car diffusée à l’aide de plus de cinq milliards...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *