Alphonse Beni, le Black Ninja quitte la scène

Alphonse Beni, le Black Ninja quitte la scène

L’acteur et cinéaste camerounais de renommée mondiale grâce à sa participation dans de nombreux films américains, asiatiques et européens, Alphonse Béni est mort ce 12 mars 2023 des suites de maladie.

Le célèbre hôtel de Kamga Lotti sis au quartier Titi garage sera vraisemblablement la dernière résidence connue d’Alphonse Béni. C’est dans la chambre qu’il occupait au rez de chaussée depuis plusieurs années que le corps sans vie de celui que l’on appelait affectueusement le “Ninja Noir” a été découvert ce 12 mars 2023.

Michel Kamga, acteur et producteur de cinéma était proche de Béni depuis bientôt 10 ans. Ces derniers jours, ils les ont passés ensemble. Il raconte:
“Celà faisait 3 jours qu’il se plaignait de ne pas faire pipi. Nous avons rapidement pris attache avec des professionnels de santé qui ont rapidement agi. Malheureusement, malgré leur intervention, il n’a pas tenu. Il est mort seul dans sa chambre”.
Il a poursuivi en indiquant qu’il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour enfoncer la porte et découvrir le corps inerte de l’acteur.

Quelques heures après la découverte, c’est un ballet d’acteurs et autres professionnels de l’audiovisuel que l’on observe ici. Journalistes, caméramans, acteurs ou encore de simples curieux, sont venus chercher plus d’informations.
Sans se faire prier, le coeur meurtri, Michel Kamga, relate les circonstances qui ont conduit au décès de Béni. Non sans verser une larme à chaque fois.
“C’est un monument du cinéma qui s’en va, c’était un ami, un formateur. Difficile de lui dire au-revoir.”, a t’il déclaré.

Du western aux arts martiaux

Considéré par ses pairs comme étant un véritable pionnier du cinéma en Afrique Centrale en général et au Cameroun en particulier, c’est en 1971 qu’il commence à produire et réaliser des courts-métrages de fiction à l’instar de “Fureur au poing”, “Un Enfant noir” etc., il passe au long format en 1974 avec “Les mecs, les flics et les putains”.

Alphonse Beni, c’est celui qui fait venir au Cameroun, Richard Harrison, icône américaine des séries et longs métrages à faible budget et films de cowboys. A cette époque, le Cameroun compte des dizaines de salles de cinéma.

Un de ses plus gros succès, c’est Cameroun Connection, en 1985. Un film dans lequel apparaît même Paco Rabanne, célèbre couturier espagnol décédé le 3 février 2023.

Black Ninja

Alphonse Béni s’exporte. Il va aussi tourner dans des films d’arts martiaux en Asie, notamment avec le réalisateur hong-kongais Godfrey Ho avec qui il participe à Black Ninja, le ninja noir. Le célèbre surnom, lui collera d’ailleurs à la peau.

S’ensuit une période plus calme. En 2005, il sort un nouveau long métrage, La Déchirure. Avant sa mort, il était en post-production d’un long métrage qu’on espère voir un jour en salle.

En tout cas, grâce à ce professionnel infatigable qui savait faire la différence entre le cinéma et la télévision, le paysage cinématographique camerounais s’est enrichi avec des œuvres comme “Cameroun Connection”, “Femmes Araignées” 1 et 2 ou encore La Déchirure citée plus haut.

Jeanne Ngo Nlend

Cet article a été écrit et publié en premier par la CRTV. Plus de détails par ici. Lire, regarder, écouter

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Nkolmetet : un policier abat un homme – News du Cameroun

Le village Nkolmetet s’est réveillé dans la colère ce 17 mai 2024. Barricades doublés de pneus incendiés en pleine chassée, sur la route reliant Yaoundé à la ville de Mbalmayo. A l’origine, le décès « par balle » d’un chasseur nommé Zang, et plus connu dans la contrée...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invalid model provided!