Ensemble, Dialoguons, Bâtissons !
dimanche, 24 octobre 2021 20:45
Plus

    ⏯️ Me Gabriel KONTCHOU : « Si les policiers faisaient bien leur travail, il n’y aurait pas ces violences et cette hostilité contre eux »

    ⏯️ Me Gabriel KONTCHOU : « Si les policiers faisaient bien leur travail, il n’y aurait pas ces violences et cette hostilité contre eux »

    Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

    Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

    « Parlant des militants du MRC arrêtés, pour nous il s’agit d’une protestation et d’une dénonciation de certains faits que nous avons constatés mais que nous ne pouvons pas prouver malheureusement. »

    « Ceux qui sont en prison maintenant sont ceux qui ont été arrêtés dans le cadre de la marche du 22 septembre 2020. Tout avait été fait pour que le président KAMTO ne prenne pas la tête de cette marche. Mais elle a quand même eu lieu. »

    « Les détenus ne sont pas lâchés, ils savent que le président KAMTO se soucie d’eux. »

    « La critique que l’on fait à l’égard de la direction du pays s’adresse au système. Faire une manifestation pour critiquer le président de la République n’est en rien un problème. »

    « Relativement à la Journée internationale de la démocratie, nous avons des lois qui laissent entrevoir que nous sommes dans une démocratie avancée. Mais ces lois se limitent à la théorie. Dans nos textes ont a avancé d’un pas, mais sur le plan pratique on a reculé de 4 pas par rapport à il y a peut-être 20 ans. »

    « La loi et les conventions internationales ratifiées par le Cameroun prévoient la liberté d’expression pour chaque citoyen. Sur cette base, nous avons le droit de manifester. »

    « En tant que citoyen et juriste, je trouve lamentable la situation des forces de maintien de l’ordre et des citoyens. Cela dénote notre mauvais état de gestion. »

    « Nos clients qui sont aujourd’hui en prison sont mis dans des camps et sont tabassés, selon ce qu’ils nous rapportent. Il y en a qui nous disent qu’ils sont victimes de propos tribaux. »

    « Quand les gens accepteront qu’on peut critiquer le Président de la République sans que cela ne soit une infraction, alors on pourra avancer sur le plan pratique dans notre démocratie. »

    « Ces propos tribaux sont lancés par les policiers parce qu’ils font preuve d’un zèle et cela peut conduire à une révolte de la par des citoyens. »

    « Je pense que si les policiers faisaient bien leur travail (les policiers ont le droit d’user de la force dans le cadre de le travail mais cela doit être le dernier recourt), il n’y aurait pas ces violences. »

    « Les violences dont nous sommes témoins sont souvent dues à l’arrogance de ces forces de maintien de l’ordre. »

    Transcriptions Laila Djamilatou et Ruffine Moguem

    Cet article a été écrit et publié en premier sur ABK Radio

    536FansAimer
    0SuiveursSuivre
    34SuiveursSuivre

    🔴 Regardez le “20H BILINGUE DU SAMEDI 23 OCTOBRE 2021- ÉQUINOXE TV”

    20H BILINGUE DU SAMEDI 23 OCTOBRE 2021- ÉQUINOXE TV #20hbilingue #équinoxetv #audelàdelimagenousrendonscompte Cette vidéo est un contenu de la chaîne YouTube d'EQUINOXE TV

    🔴 Sur STV 2, “”LA NUIT DU SPORT” du 20 Octobre 2021 sur STV...

    Pause Actu: - CAN 2021 (Foot): Le Cameroun en mode séduction. - Prel. coupe de la...

    🔴 Sur STV 2, “”La Prière Efficace”: Eclairages de l’Apôtre Gérard La Gloire OLINGA...

    #stvcameroon #therendezvous #stv Cette vidéo est un contenu de la chaîne Youtube de STV 2
    X
    We beg you, STAY!
    If you leave, a kitten in Cameroon will die... 😹

    Thanks to stay and build The New Cameroon, our beloved country!